Maintenant plus d'excuses pour le coup classique du "Ouais mais bon, tu vois quoi, tu comprends, c que..." et ne pas prendre de news. L'ère du Blog sonne le glas de la désinformation institutionnelle (celle des chinois du FBI): maintenant où que tu te trouves sur la planète tu peux savoir ce dont il retourne: Les trépidantes journées de McJanus te sont contées avec fifres z'et tambourins! ;-)

dimanche, juin 17, 2007

La philosophie du Parkour


Au programme du dimanche "à la McJanus":
1) Rentrer tôt dans la matinée (à 4h00) d'un photoreportage GV.
2) Cuver sa caïpiriña made in "Noche Latina" durant son sommeil...
3) Essayer de dormir tant bien que mal avec des volets ouverts (jusqu'à 13h).
4) Emerger, boire un demi-litre d'eau et manger des pâtes au "p'tit déj'".
5) Self-motivation pour se rendre au Parkour du dimanche en gardant en tête qu'il est spécial aujourd'hui...

Spécial pourquoi? Car il s'agissait d'une journée d'initiation au Parkour pour les petiots z'et pour les jeunes z'intrépides des z'environs. Donc il fallait faire bonne figure, se montrer digne et responsable, arborer le sourire et la forme de rigueur pour devenir un "instructeur", issu des rangs des "pratikants" aguerris ;)
C'est moooOOOoooaaaa! C'est nooOOOoouuuUUuuus!

Une sympathique journée d'initiation donc où l'on a pu voir jeunes et moins jeunes bondir et s'agripper sur tout le matos mis en place, apprécier les joies d'un corps en forme et en mouvement, se dépenser et s'amuser tout en développant une agilité propre à la "pratik du Parkour" ;)

(...à la 3ème personne...)
En pleine période pré-exaministique, McJanus n'avait pu confirmer avec une absolue certitude sa présence "monitoresque" lors de cette exceptionnelle session. Mais suite au fâcheux désistement de l'un d'eux, laissant un poste vacant, le brave McJanus, tout-pas-préparé-à-cela s'est donc retrouvé propulsé aux avant-postes. Pauvre de lui qui ne pensait que venir faire quelques images, histoire de proposer aux autorités communales l'allocation d'une salle sur une base régulière.

Ainsi, l'avenir en avait-il décidé autrement. Lorsque les autres pratikants s'en furent retournés dans leurs pénates, Jan G. et McJanus devisaient allègrement sur moultes sujets ayant trait aux vicissitudes de ce type d'organisation. Forts de cette philosophie de comptoir qui caractérise la pensée "McJanusienne", les deux Jans s'accordérent à dire que c'est en rêvant puis en mettant en oeuvre les conditions concrètess de leur réalisation que l'on parvient à matérialiser l'imaginaire, à rendre l'impossible possible.
...En un mot: c'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui!

Et Jan G. de conclure sur une touche infiniment poétique cette belle lecon de philoso-Vie en déclarant tout de go:
"...Et c'est pour cela qu'on ne sera pas des vieux aigris, mais des vieux heureux!"

2 Comments:

Anonymous le chat addicted said...

les chats devraient être doués pour le parkours... qui sait, un jour, sans ou avec café... faudrait essayer...

10:46 PM

 
Blogger McJanus said...

L'agilité et l'art de retomber sur ses pattes... c'est tout chat, ca!

Alors faudra bien se motiver en septembre ;)

1:10 PM

 

Enregistrer un commentaire

<< Home